Accueil » Factures impayées : les procédures à entamer pour obliger le client à payer

Factures impayées : les procédures à entamer pour obliger le client à payer

Vous dirigez une entreprise et dépendez de clients pour votre capital ? Dans le cas où un client n’a pas payé une facture, même après que vous ayez envoyé rappel après rappel, vous avez plusieurs options. Engager une action en justice pourrait vous aider à régler cette situation de facture impayée. Zoom sur le sujet.

Les démarches à faire

obliger le client à payer 1Si vous n’êtes pas payé, il est primordial de d’abord identifier la cause. En effet, les factures restent impayées pour de nombreuses raisons :

  • Elles sont peut-être perdues dans une mer d’e-mails ou se sont égarées.
  • Il y a aussi la possibilité que la personne chargée de payer soit en vacances ou jongle avec d’autres responsabilités.
  • Les entreprises peuvent attendre la libération des fonds.

De ce fait, il est plus judicieux de commencer par un rappel doux, puis de rendre vos demandes progressivement plus énergiques si nécessaire. Voici quelques étapes à suivre :

Envoyer un rappel écrit

Lorsque vous ne recevez pas le paiement à la date d’échéance, faites un rappel par écrit. En effet, vous devez renvoyer la facture en indiquant que vous n’avez pas reçu le paiement. Dans ce cas, vous n’êtes pas obligé de donner plus de temps à votre client.

Envoyer une lettre de recouvrement

Si vous n’êtes pas encore payé dans le délai que vous avez défini après avoir envoyé un rappel par écrit, envoyez une lettre de recouvrement. En effet, cette lettre de créances est plus formelle qu’un rappel. Elle comprend la date à laquelle le paiement était dû ; le délai pour l’envoi du paiement (généralement 2 semaines) ; les modes de paiement convenus et une déclaration des mesures que vous prendrez si vous ne recevez pas le paiement.

Organiser une rencontre

obliger le client à payerSi le client refuse toujours de payer, établissez un contact personnel par téléphone ou une réunion en face à face. Ici, rappelez au client les modalités de paiement et posez des questions pour comprendre pourquoi vous n’avez pas été payé.
Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez envoyer une lettre de demande finale. C’est une dernière mise en demeure avant d’intenter une action en justice. Elle indique plus clairement que vous avez l’intention de le poursuivre si le client ne paie pas. Vous pouvez engager un avocat pour la rédiger et pour qu’elle reçoive plus d’attention et ait plus de poids.

Une petite astuce efficace

De nombreuses petites entreprises ne veulent pas engager de poursuites judiciaires, car cela coûte cher, prend du temps et est très angoissant. Cependant, si vous connaissez un avocat spécialisé dans les petites entreprises qui facture de bons tarifs pour l’envoi de lettres pour des factures impayées, contactez-le ! Parfois, la simple menace d’une action en justice suffit à inciter les gens à ouvrir leur chéquier.

Vous pouvez également dire au client que vous déposerez une réclamation devant la Cour des petites créances. Ce qui incitera aussi le client à payer plus rapidement les factures impayées.

Revenir en haut de page