Ouvrir un restaurant en 2021, pendant la crise sanitaire, est un projet ambitieux, mais loin d’être irréalisable. Pour qu’elle soit couronnée de succès, cette initiative doit passer par les étapes clés.

Élaborer un concept

Ouvrir un restaurant 2021 1Ce concept doit être original, pour éviter que les clients aient une désagréable impression de déjà-vu. Il doit être un reflet de la personnalité et des envies de l’initiateur du projet, afin que celui-ci soit de taille à s’y tenir même dans les moments les plus durs.

Ce concept doit se ressentir dans le nom choisi pour le restaurant, un nom qui soit suffisamment accrocheur pour la clientèle cible, qui est elle aussi à définir. Dès le départ, il faut choisir le type de cuisine, l’ambiance à conférer au lieu, le logo qui finira de donner toute son identité au restaurant.

Trouver un financement

Le business plan est le document qui devra générer des investissements. Il contient toutes les informations visant à convaincre les établissements financiers : le taux de rendement, la stratégie commerciale, la politique marketing…

Des aides et subventions sont également disponibles au niveau de la région et du département. De plus en plus de porteurs de projets les soumettent aujourd’hui au crowdfunding à travers des plateformes spécialisées.

Se plier aux obligations administratives et juridiques

Ouvrir un restaurant 2021Tout restaurateur doit être détenteur d’un permis d’exploitation et d’une licence pour débit de boissons. En tant qu’entreprise, il doit figurer dans le registre du commerce et des sociétés. Tous les salariés sont soumis à une obligation de formation sur l’hygiène.

Avoir à disposition les ressources et matériels nécessaires

Intégrer dans son équipe uniquement du personnel qualifié contribue à faire de l’ouverture d’un restaurant un succès. Par ailleurs, il est essentiel de s’équiper convenablement, afin d’être pleinement opérationnel dès que le restaurant est ouvert. Parmi ces équipements figurent les doggy-bags, devenus obligatoires depuis le 1er juillet 2021 aux fins d’éviter le gaspillage alimentaire.

Au vu de la situation sanitaire actuelle, disposer d’un service click and collect, ou d’un drive, ou mettre en place un service de livraison est recommandé. Gels et autres moyens de désinfection doivent aussi être disponibles, et l’obligation d’un pass sanitaire doit être visible et compréhensible.

Dès la phase d’étude du concept, les principes comme la distanciation sociale ou la mise à profit des terrasses éphémères sont aussi à prendre en compte.